Association  Nationale   des  Scouts  Français   Anciens  Combattants

Recherche interne avec Google

Marcel Callo

Scoutisme

JOC

Bienheureux

Biographie

Autres Figures :

Abbé d'Andreis

Nicolas Benoît

Chanoine Cornette

Colonel Jean Deuve

Cdt Guillaume

Guy de Larigaudie

voir aussi :

l'encyclopédie
SCOUTOPEDIA

M a r c e l    C a l l o 

 

 Extraits de "Mémoire du scoutisme" :

(on peut aussi consulter le site"Catholique2")

Marcel Callo, né à Rennes (35) le 6 décembre 1921, est le second d'une famille de neuf enfants. où ses parents, d'origine rurale, étaient installées après avoir trouvé un travail en usine. Ils ont soin d'élever leurs enfants dans la tradition de l'Église.

Marcel se révèle malicieux, taquin, très affectueux et sait reconnaître ses torts. Déjà se manifeste son talent de meneur de jeu.

Entré à 12 ans dans le scoutisme - patrouille des Hermines de la 5éme Rennes - il prononce sa promesse le 18 juin 1934. Après avoir passé sa première classe, il devient - en 1936 - C.P. des Panthèrespatrouille composée de jeunes apprentis. Il restera scout jusqu'au bout. En même temps, il entre à la J.O.C. (Jeunesse Ouvrière Catholique).

Il quitte le scoutisme "actif", un peu à contrecœur, pour privilégier la vie spirituelle comme source de toute action, dans un monde ouvrier très déchristianisé. Il entreprend son service Routier en adhérant pleinement à la section J.O.C., dont il devient Trésorier, puis Président en 1938.

Puis tout s'accélère : déclaration de la guerre en 1939 et interdiction des associations (dont le Scoutisme et la J.O.C.) en 1940. Marcel est à peine fiancé qu'il doit partir pour le STO. Au camp de Zella-Melhis, après un temps de découragement, il organise clandestinement la vie chrétienne du groupe.

Le groupe jugé "beaucoup trop catholique", est jeté en prison le 19 avril 1944. Le 6 octobre 1944, il est déporté à Buchenwald, puis Mauthausen le 24 octobre. Le 7 novembre, il passe du Kommando de "Gussen" à celui de "Gussen II", le pire des bagnes. En janvier 1945 commence l'agonie qui s'achèvera le 19 mars 1945

Il sera déclaré "bienheureux"

le 4 octobre 1987

"Marcel Callo, que j'ai la joie de déclarer Bienheureux, au milieu de sa famille, de son diocèse de Rennes et de nombreux représentants de la JOC et du Scoutisme, n'est pas arrivé tout seul à la perfection évangélique.

Une famille modeste, profondément chrétienne, l'a porté. Le Scoutisme, puis la JOC ont pris le relais."

                                                                                         Jean-Paul II

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie :

 

"Beaucoup trop catholique"

Le Bienheureux Marcel Callo

de Francine Bay

paru dans la collection "Sentinelles"

aux éditions Tequi

(disponible à La Porterie)